C’est qui ?

Deez

Deez
Comme Jules Ferry ou Laurent Mariotte avant lui, le Deez est né dans les Vosges. Il a ensuite migré vers Paris pour y fabriquer son nid, à base de vieux magazines de jeux vidéo et de miettes de chips. « Pervers mais sympa » selon ses proches, le Deez aime avant tout le sport (à la télé), la tartiflette et le cinéma de Tarantino.

 

ForceRose

Force Rose
Girolle ascendant betterave, la Force Rose (Biomanus Roseus) s’épanouit dans les endroits sombres et humides, comme les salles d’arcade, les caves gothiques ou les bistrots du 11e.

 
 

gruth+

Gruth
Gruth est aussi myope qu’une taupe et plus norvégien que bien des saumons. Pourtant, cette intrigante accointance avec les plus fiers représentants du règne animal s’arrête là : sa pilosité est sans commune mesure avec celle de la plupart des mammifères terrestres, et il peut dessiner de fantastiques pangolins. L’inverse n’est pas vrai.

 

Hoopy

Hoopy
Lucky fut son nom de baptême joystickien jusqu’à ce que Dame Chance ne le foute sur le trottoir par caprice. Depuis revenu à l’état sauvage, le Hoopy arpente l’internet et les bars dans l’attente de ce jour pas si lointain où, enfin, les bœufs guerriers prendront le contrôle de la planète.

 

Ianoo

Ianoo
Élevé aux vapeurs de l’alambic à mirabelle, le Ianoo est né en terres lorraines. Ce n’est pas de sa faute. Pour pallier à son asociabilité naturelle, prière de le gaver constamment d’images, de toutes natures. Si vous l’entendez hululer un soir sur la schizophrénie post-moderniste dans Serious Sam, aucune crainte : c’est sa façon à lui de dire qu’il vous aime bien.

 

Jika

Jika
La légende dit que le Jika fut invoqué pour permettre aux habitants d’un village normand du XIIIe siècle de retrouver leur fécondité perdue. Certains pensent connaître la vérité derrière la légende de celui que l’on nomme parfois Chibre Optique ou le Python de Maisons Alfort, mais peu savent vraiment. En attendant une révélation, le mythe perdure.

 

Savonfou

Savonfou
Ayant beaucoup pleuré la mort du magazine, Savonfou s’embarque pour l’aventure ZQSD pour deux raisons. La première étant qu’il faut au moins un Parisien au milieu de ce ramassis de bouseux illettrés. Quant à la deuxième, on ne va pas se mentir : gratter des articles sur le jeu vidéo, c’est comme donner des coups de chaise de bar à Walou : on a beau dire au juge qu’on ne recommencera pas, on sait très bien qu’on reviendra y mettre un p’tit coup.

 

Walou

Walou
Né d’un père ostréiculteur en baie de Saint-Brieuc et d’une mère capable de finir Super Mario Bros 3, Walou s’est échappé des geôles de Ouest-France pour échouer dans celles de la presse jeu vidéo. Il découvre les blogs en 2012, et projette de partir à l’assaut de MySpace d’ici 2014.