Diablo III : Blizzard met les Bouchers doubles

DIII_main
Avant de vous causer Diablo III, je dois présenter des excuses aux haters Blizzard et tant qu’on y est, à ma mère. Rageux, je m’excuse pour le choix de mon sujet, passez votre route. Maman je m’excuse pour l’ensemble de mon œuvre, je crois devoir t’avouer que je ne serai jamais médecin.

Plus encore que n’importe quel jeu, Diablo III était condamné à l’exploit. Il lui incombait -excusez du peu- de succéder à l’illustre Diablo II et à toute son écrasante légende, sous peine d’être ri par un public haineux, obèse et innombrable. Pour mener à bien cette tâche colossale, le hack’n slash de Blizzard ne pouvait compter que sur le prestige de son nom*.  Je vous le donne en mille : il s’est raté.

A défaut de pouvoir se connecter, on pouvait toujours regarder déferler la créativité des joueurs frustrés sur le net.

Son existence fut courte, mais l’erreur 37 a connu des jours fastes.

Un an après sa sortie, que retient l’Histoire, toute ingrate qu’elle est, de Diablo III ? Trois choses : les connexions permanentes, l’erreur 37 et l’hôtel des ventes en argent réel. Oui ! Il faut le reconnaître… l’enfant chéri du hack’n slash, à qui toute la sphère jeu vidéo promettait à un avenir grandiose, porte sur son front, gravée aux fers rouges, l’impitoyable marque du scandale. Mais enfin ! Doit-on encore juger le jeu sur ces quelques accrocs ?

Je ne crois pas. Après tout, cracherait-on sur l’œuvre de Beethoven si, enfant, il avait composé le Pandi Panda de Chantal Goya ? Non. Je vous le dis : ceux qui stigmatisent encore Diablo III ne savent rien. Ils ignorent tout du doux son de l’item légendaire qui heurte le sol, tout de l’angoisse qui étreint le cœur du guerrier face à une mouche du désert, tout de la poésie du barbare fauché qui renonce au combat faute d’avoir assez d’or pour réparer son armure. Ils ne savent rien de tout ça. Diablo III a changé.

Revenons en mai 2012. Comme la plupart des 12 millions de joueurs qui possèdent DIII, je suis monté niveau 60 sans peine et sans mérite. Trop facile. Aventurier fougueux avide de loot, je me jette donc sur l’ultime défi du jeu : le mode Armageddon. Et là comme dirait Jules-Edouard Moustic, c’est le drame. D’un coup, la difficulté devenait impossible. Survivre au moindre mob élite de l’acte I devenait un challenge de tous les instants qui demandait de faire de gros efforts niveau défense. Un tour à l’hôtel des ventes plus tard, me revoilà : solide comme un panzer et mortel comme un canard en plastique.

A défaut de tuer quiconque je survis un peu. Il me faudra tout de même souffrir mille morts avant d’arracher son dernier râle au Boucher. Fier je fus, comme dirait Yoda, mais pas longtemps. En effet, dès l’acte II et malgré tout mon stuff, j’avais à peu près autant de chances de rester en vie qu’un teckel en avait de résoudre la crise économique mondiale. Diablo III version mai 2012, c’était quand même le jeu le plus mal équilibré du monde.

A qui la faute ? Au système de loot pardi ! Les stats des objets sont si aléatoires qu’au final 99,9% de ce que l’on ramasse ne sert qu’à être revendu au marchand. Pour obtenir du matos honnête, pas le choix : l’hôtel des ventes s’impose. Un temps, plein d’espoir, j’ai pourtant cru que ce système de loot tiendrait la route. En effet, au niveau 60 débarquent les buffs néphalems. En théorie, lesdits buffs devaient considérablement booster vos chances d’obtenir des items à condition de tuer des élites.

Mais voilà, les théories sont menteuses. J’en veux pour preuve qu’en théorie, Michael Jackson était noir. Donc voyez, ça marche pas toujours. Qu’importe, j’ai essayé avec opiniâtreté. Je vois un élite, je vais au charbon, je meurs. Je reviens, je re-meurs. Mon stuff est cassé, mais j’y retourne… je meurs virgule cinq. De loin en loin, en juin 2012, Diablo me faisait l’effet d’un jeu impossible et mal foutu. Un soft définitivement trop dur, qui se résumait à courir parce que l’on a jamais assez d’argent pour réparer son armure. Pas d’hésitation, /uninstall.

Bien sûr que je suis mort, il y a 300 ennemis à l'écran !

Bien sûr que je suis mort, il y a 300 ennemis à l’écran !

Suis-je là pour vous dire que la version 1.0.8 de mai 2013 est une merveille ? Assurément pas. Le jeu traîne encore pas mal de vilaines tares, à commencer par un end game boiteux qui consiste à nettoyer inlassablement les mêmes cartes en boucle. Cela dit, les 10 niveaux de puissance des monstres, l’ajout des Machines Infernales et les 100 parangons à atteindre passé le niveau 60, redonnent aux joueurs lassés une raison de reprendre le massacre. Mais surtout, en revoyant le DPS et l’équilibrage de toutes les classes, Blizzard est enfin parvenu à faire de Diablo III le grinder brutal que l’on espérait… Ou en un mot : un hack’n slash dont vous ne seriez plus la victime mais enfin, le héros.

Maintenant, et malgré les innombrables efforts de son développeur, restons conscients que Diablo III ne sera probablement jamais le successeur de Diablo II car le loot n’a pas vraiment été remanié. Autrefois, les guerriers plongeaient en plein carnage dans l’espoir fou de faire tomber l’item parfait. Aujourd’hui, il est plus difficile de dénicher un objet puissant que de boire une bière avec un ours polaire en plein Paris. Alors faute de mieux, les guerriers ramassent tout et n’importe quoi, le vendent pour de l’or et passent ensuite s’équiper à l’hôtel des ventes. C’est comme si, entre les deux jeux, vous abandonniez un exaltant métier de chasseur de trésors pour celui, bien plus terne, de serveur au MacDo.

L'hôtel des ventes, le lieu où Diablo a perdu son âme.

L’hôtel des ventes, le lieu où Diablo a perdu son âme.

Et là, maintenant, tout de suite, vous savez pourquoi j’écris ce billet ? Parce que j’ai mal ! En effet, a priori les versions PS3 et PS4 du jeu n’auront pas ce problème. Oh ! Elles en auront d’autres, sans doute, mais l’hôtel des ventes aura disparu et les tables de loot seront revues à la hausse. J’enrage, mais à quoi bon ? Alors en attendant de voir si Sony accueillera enfin le jeu que nous attendions, je me réjouis tout de même que cet équilibre retrouvé au fil des patchs rende viables les personnages extrêmes ; qui n’ont donc qu’une seule vie. Ce mode de jeu est celui qui m’a fait revenir à Tristram, le seul qui donne un sens à cette boucherie démente : rester en vie.

Sachez tout de même qu’il y a de bonnes choses à l’horizon pour le jeu PC : des donjons infinis, toujours plus de PvP et bien entendu un add-on prévu, approximativement, pour la Saint Jean-Golin. D’ici là, je n’aurai qu’un conseil : si vous avez jeté l’éponge l’été dernier, revenez sur le jeu. Je suis critique, mais il est enfin bon.

Perso extrême oblige, dans une heure ou deux cent, je pleurerai la mort de ce barbare.

Perso extrême oblige, dans une heure ou deux cent, je pleurerai la mort de ce barbare.

Et tant que nous en sommes à causer Diablo III, je conseille aux curieux de se pencher sur l’excellent article de mon ancien rédac’ chef, qui revient avec toute son expertise sur la tumultueuse première année d’existence du jeu.

* Enfin, sur son nom et sur quelques centaines de millions de dollars. Mais nous savons tous que quand il s’agit d’accomplir un miracle, l’argent compte finalement assez peu. C’est du moins ce que m’a appris la Bible. On peut être fils d’ouvrier, se balader à poil ou presque faute d’avoir trois sous en poche, et parvenir malgré tout à se faire construire des maisons en pierres taillées sur toute la planète. Tout ce qui compte, c’est d’arriver à faire croire à une assemblée ivre que les tonneaux de vin qui sont empilés au fond de la salle étaient pleins d’eau il y a encore quelques secondes. En un mot : il faut du génie.

Appelez moi le responsable

Hoopy

Hoopy

Lucky fut son nom de baptême joystickien jusqu'à ce que Dame Chance ne le foute sur le trottoir par caprice. Depuis revenu à l'état sauvage, le Hoopy arpente l'internet et les bars dans l'attente de ce jour pas si lointain où, enfin, les boeufs guerriers prendront le contrôle de la planète.

Visit Website

20 commentaires

  1. « ceux qui stigmatisent encore Diablo III ne savent rien. Ils ignorent tout du doux son de l’item légendaire qui heurte le sol »
    –> Ou ils sont partis sur Path of Exile depuis perpet’ ! Pour moi, PoE est ce que Diablo 3 aurait dû être, et si Blizzard avait creusé cette voie plutôt que de nous servir un « WoW Hack’n Slash » (je parle dans la Direction Artistique, ce qui m’a vraiment le plus déçu dans Diablo 3), ils auraient raflé la timbale !

  2. Super article ça m’a bien fais rire :) !

    L’idee des 100 niveaux de paragon est bien mais cest trop long a monter … refaire 3 fois l’acte 3 en arma pour prendre 1 niveau cest chiant a force…
    On va attendre l’addon ;)

  3. “ceux qui stigmatisent encore Diablo III ne savent rien. Ils ignorent tout du doux son de l’item légendaire qui heurte le sol”
    Style chapeau de Sorcier avec bonus de force ou ceinture de Barbare avec de intelligence ?

    Sérieusement, Diablo 3 est dans mon top des pire jeu que j’ai acheté.
    Mais bon j’ai une excuse j’ai joué au 2 pendant des années et que je pensais que si il y avais un jeu que Blizzard ne pouvais pas foirer c’était bien la suite de celui là.

    Le 3 n’as tenu que quelques mois tellement il est chiant, car oui une fois que l’histoire est dévoilée, les lags (même en solo) , les loots affligeants, la gestion inexistantes des talents, on s’y emmerde ferme car tout est foireux dans ce jeu.

    Il y a quelques semaine j’ai pourtant fais une tentative pour voir le dernier patch, mais je n’ai même pas réussis à me connecter comme quoi il est vraiment maudit c’est opus 3.

  4. Le public haineux se ramène jusqu’ici ?
    Si Diablo III fait parti des pires jeux que tu as acheté, soit tu n’achètes que peu de jeu (et tous de l’acabit de The Witcher ou Total War), soit tu les télécharges…

    Plus sérieusement, le jeu n’est pas mauvais ; il est même plutôt bon !
    Simplement, il n’est pas exceptionnel non plus.

    Après, je pense qu’un hack’n slash n’est pas un jeu fait pour passer des milliers d’heures dessus : il n’y a pas de end game. À moins de considérer que refaire 400 fois le même donjon en regardant des loots tomber est un end game, mais dans ce cas là autant jouer au démineur pour un end game équivalent.
    Du coup, l’histoire des drops pourris comme principale explication de la médiocrité du jeu me fait un peu marrer.

    J’y suis repassé il y a peu : les boss qui demandaient un tant soit peu de se bouger les fesses aux débuts du jeu (je pense aux triplettes de bleu qui balancent des bombes) sont devenus d’une simplicité affligeante…
    Dommage que la difficulté soit nivelée par le bas par quelques frustrés qui ne peuvent pas OS n’importe quel ennemi…

  5. « Le public haineux se ramène jusqu’ici ? »
    Non pas haineux, mais très, très déçu ça oui, mais j’en attendais surement trop car d’autre jeux m’ont déçu bien sur, mais pas autant que celui-là.
    J’aurai dû patienter un peu avant de me ruer dessus aussi car d’habitude j’attent toujours quelques semaines pour lire les retours d’expérience, mais là c’était Diablo 3 et Blizzard alors j’ai foncé.

    « Après, je pense qu’un hack’n slash n’est pas un jeu fait pour passer des milliers d’heures dessus : il n’y a pas de end game. »
    Ben si justement, un H&S n’est pas dépendant de son scénario mais de la manière où tu fais évoluer ton personnage et son équipement.

    La gestion de ton perso dans D3 se limite à débloquer des pouvoirs, pas d’arbres, pas de stats, donc aucun calcul, aucun risque d’erreur car tous les pouvoirs sont accessibles, le seul choix réel étant limité à la classe du perso au départ.

    Pour ce qui est de l’équipement, j’ai dit tout ce que je pensais du loot plus haut, une catastrophe, un légendaire style ceinture de Barbare INT est inutilisable et invendable.
    À cela s’ajoute un artisanat anecdotique, l’absence du cube, des charmes, des runes, et tu te retrouves à passer ton temps de jeu à jouer à Louis la Brocante à collecter et à vendre des items inutiles.

    Bref, perso au bout d’une heure je m’emmerde et je zappe, voilà pourquoi pour moi c’est un mauvais jeu, et les patchs successifs n’ont rien arrangé de ce côté-là.

  6. « mais j’en attendais surement trop car d’autre jeux m’ont déçu bien sur, mais pas autant que celui-là. »

    Toujours faire gaffe, on met toujours les jeux auxquels ont a joué sur un piédestal, et ensuite on est déçu par la suite. Mais si on revient à l’original par la suite, on se rend compte que, finalement, il n’est pas si bon que ça…

    « Ben si justement, un H&S n’est pas dépendant de son scénario mais de la manière où tu fais évoluer ton personnage et son équipement. »

    Donc c’est bien ce que je disais : le end game du hack’n slash se limite à regarder les drops pour mettre les meilleurs sur son perso.
    À mon sens, ça n’est pas une justification nécessaire pour se prévaloir d’un véritable end game et pour être motivé à rester.

    « La gestion de ton perso dans D3 se limite à débloquer des pouvoirs, pas d’arbres, pas de stats, donc aucun calcul, aucun risque d’erreur car tous les pouvoirs sont accessibles, le seul choix réel étant limité à la classe du perso au départ. »

    Ça c’est plutôt bien, mais vu le peu de sort qu’on trouve en général sur ce type de jeu (en comptant bien sûr les variations possible selon l’équipement/runes…), le nombre de build possible (et viable) est relativement faible.

    « tu te retrouves à passer ton temps de jeu à jouer à Louis la Brocante à collecter et à vendre des items inutiles. »

    Ça résume le Genre en général, les joueurs ne s’intéressent qu’aux drop là dedans…

    Précision (pas envie que ça me tombe dessus): je ne suis pas du tout un fan blizzard, c’est plutôt le contraire. Je n’ai accroché ni à Warcraft, ni à WoW, encore moins à Starcraft, et moyennement à Diablo.
    Mais ça ne m’empêche pas de reconnaître que leurs jeux sont plutôt (voir très) bons.

  7. J’ai pas croché Diablo III. Avec un pote, on s’est fait deux jours pour refaire la triologie, le 3 a beau est joli et sympa, il reste un peu fade.

  8. Hoopy Author

    C’est fou, mais Diablo III sortira également sur Xbox 360 le 3 septembre prochain. Voilà… Je ne suis pas sûr de savoir POURQUOI je me suis senti obligé de venir poster cette info en commentaire, mais soudain, j’ai senti que je le devais. Question de karma sans doute.

  9. Je me demande pourquoi ils ne laissent pas jouer les pcéistes et les consoleux ensembles… Ils ont peur de l’écart de niveau ? :p

    « Question de karma sans doute. »
    Ça va, y’a pire comme mission « karmanique » (un nouveau mot ?). Je laisse votre imagination travailler.
    Mh… C’est le karma qui rend le chilien obligatoire ? Une bonne excuse en vue.

  10. Moi ce qui me fait mal c’est de voir qu’un jeu qui n’a aucune profondeur, aucun équilibre (mais certes très beau) continue à survivre uniquement à cause de sa licence. Imaginez si ce jeu avait été créé par une société lambda… Aucun doute qu’il serait mort au jour d’aujourd’hui.

    Mais ce qui me fait encore plus chier est de voir à contrario qu’un jeu comme PoE d’une richesse et d’une complexité sans égale dans un H&S, avec des patchs régulier à l’écoute des joueurs qu’ils ne puissent briller. PoE est ce que D3 aurait du être , et de voir qu’un jeu développé par quelques passionnés en phase de béta écrase un jeu attendu depuis 10 ans…

    Cependant j’ai adoré tout les jeux de Blizzard jusqu’à aujourd’hui mais, par pitié, au lieu de tenter défendre un jeu qui n’a pas d’âme, prenez plutôt le temps de faire l’éloge d’un jeu qui LUI mériterait d’être sous les feux des projecteurs.

    Oui c’est un post de rage, pas envers Diablo3, mais envers les gens qui tentent de le soutenir au détriment d’autres jeux qui mériteraient bien plus de l’être.

  11. Nan mais sérieux ! Attendre 12 ans pour ce … truc qui n’apporte RIEN de plus ?
    Et à ce prix ?
    déjà le même coup avec starcraft 2. savent plus quoi faire chez Blizzard. ferait mieux de fermer leurs portes !

  12. Ayant été un joueur hardcore de tous les Diablo depuis leur arrivée sur PC, je concède volontiers que le 3 est de loin le plus décevant de tous. Et cela en raison de 2 facteurs qui l’ont littéralement tué et qui continueront à tuer tout intérêt d’y jouer tant que cela ne sera pas corrigé sur la version PC. Je veux bien entendu parler du système de loot et, surtout, de l’hôtel des ventes.

    L’élément clé de tout H’nS, ce sont les loots. C’est pour cette raison que les fans du genre sont capables de passer un nombre incalculable d’heures à trucider du monstre. Mais voilà, avec D3 et son hôtel de vente, passé les premiers jours, les meilleurs items se trouvaient déjà dans l’HV. Réduisant ainsi à néant tout challenge du fait d’avoir un perso équipé avec des items prévus pour n’être obtenus que bien plus tard dans le jeu et permettant ainsi au joueur de littéralement rouler sur le jeu. Adieu aussi tout plaisir lié au loot puisque l’HV met à disposition le must du must de l’équipement que vous n’êtes même pas sensé encore pouvoir drop au point où vous en étiez dans le jeu. Bref, à quoi bon drop du matos tout en sachant que ce que vous avez acheté à l’HV est obligatoirement bien supérieur à ce qui est dropable là où vous en êtes dans le jeu ?

    Le cœur du problème de D3 c’est ça et rien d’autre. Et, à ce jour, ça n’est toujours pas résolu sur PC. Alors est ce que ça vaut le coup de revenir s’essayer au jeu ? En tout franchise, non. Pas tant que ce souci n’aura été réglé. Ce qui pourrait bien vouloir dire jamais sur ordinateur. Mais après un coup comme ça de la part de Blizzard, ils peuvent se carrer leur version console bien profond là où je pense, même si celle-ci n’intègre pas l’HV, car j’ai payé pour une version PC… fonctionnelle ! Et pareil pour la future extension si celle-ci ne corrige pas le coeur du problème.

  13. Super article, je viens de decouvrir votre site et je l aime de plus en plus avec le « retour sur wow » decrit aussi. Vous etes geniaux continuez comme ca ^^ ! J etais mort de rire pendant la lecture de l article, surtout avec le Teckel ^^. Et je confirme cet article est pure verite ! Bravo l’artiste comme on dit.

  14. Dokcharly 07/05/2015 Répondre

    Plop Hoopy,

    il serait peut être judicieux; deux ans après cette article (environ), de faire un petit up et de revenir sur D3 après la sortie de la MAJ 2.2.0 dernière! et je ne parle pas de ce qu’a apporté l’extension au jeu.

    Bref D3 aujourd’hui c’est du bon, du lourd, du gras, et il faut que les gens le sachent!

    • Hoopy Author

      Oh mais Walou et moi-même y jouons tous les jours en ce moment. Nous sommes même membres du clan ZQSD qui comporte, à ce jour, deux membres.

      • DOKCHARLY 07/05/2015 Répondre

        Oh Oh!! Puis-je rejoindre ce cercle très fermé de 2 joueurs? Et peut être espérer le rêve un peu fou de jouer avec la crème de la crème ? (j’en fais peut être un peu trop là… non?!)

  15. Dokcharly 07/05/2015 Répondre

    Arf je ne trouve pas le clan..

  16. Dokcharly 07/05/2015 Répondre

    Ah Ben en faite j’ai enfin trouve c’est pas un clan en faite c’est un « club » me demandez pas la diff…

  17. Moi je dirai que Diablo 3 m’a tenu quelques dizaines d’heures à sa sortie ainsi qu’à chaque MAJ. La dernière MAJ est une des meilleures et D3 est aujourd’hui pour moi un BON jeu (POE est peut-être aussi un bon jeu mais j’ai du mal à accrocher, en particulier à passer le cap du lvl 35-40 là… peut-être trop dur ou compliquer pour moi, et graphiquement trop laid !).

    Le meilleur jeu toute catégories confondues de tout les jeux de mon histoire de jeune nolife reste pour moi The Witcher 3 ! Une bombe, à la durée de vie moyenne de 1/2 semaines de jeu complet, mais néanmoins bien plus dense et riche en émotions que certains jeux comme WoW ou j’ai pu passer énormément plus de temps ;)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*